Previous Next

Inscription des sites de métallurgie ancienne de réduction du fer du Burkina sur la liste du patrimoine mondial de de l’Unesco

  • « Nous sommes confiants » (Dr Lassina Simporé)
    - Le verdict attendu ce 5 juillet
    Les sites de métallurgie ancienne de réduction du fer du Burkina seront-ils inscrits sur la liste du patrimoine mondial de de l’Unesco ? Le verdict est attendu ce 5 juillet 2019 lors de la 43e session du comité de patrimoine mondial qui se tient à Bakou en Azerbaïdjan.
    Joint au téléphone par radio Oméga le secrétaire général du ministère de la culture Dr Lassina Simporé dit être confiant au regard du travail des experts. Il explique que ces sites datent du 8e siècle avant Jésus-Christ et abritent les hauts fourneaux de la méthode d’extraction du fer à partir du minerai.
    « Nous avons les preuves d’une certaine ingéniosité du fer qui est une tradition qui date d’environ 3 millénaires. C’est ça que nous avons mis en valeur dans les dossiers pour expliquer au niveau du patrimoine mondial que ce sont des sites très importants (…) qu’il va falloir protéger et expliquer à la génération future », a-t-il souligné.
    Les sites de la métallurgie ancienne du fer du Burkina Faso est le 3ème bien culturel en voie d’inscription sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco. Ils sont répartis sur le territoire notamment à Ronguin, Tiwega, Yamane, Kindbo, Bekuy, Douroula.

Source: Radio Oméga