AFFAIRE RAMA LA SLAMEUSE. L'analyse du journaliste Marius Diessongo

La justice n'est pas concernée par votre statut de star.

En ma connaissance, à part le cas de mineur ou celui de malade mentale cliniquement prouvée, il n'y à pas de disposition particulière prévue par le code pénal lorsqu'on a un statut de star. Donc, star ou pas star, vous êtes en principe au même niveau vis à vis de la justice.

Les comités de soutien au palais de la justice ou sur les réseaux sociaux n'ont pas d'incidence positive sur la peine de la personne poursuivit.
Au USA, les stars ont l'expression que la justice est encore plus sévère avec elle.
OJ Simpson, Mike Tyson, Michael Jackson en ont fait les frais.
Le cas récent est celui de Rkelly inculpé de 10 chefs d'accusation d'abus sexuel accompagnés de circonstances aggravantes . Sa carrière est entrain de s'écrouler comme un château de cartes. Il risque gros cette fois ci.

On peut citer , pelle mêle, les stars qui ont eu maille à partir avec la justice : Papa Wemba a été condamné en 2004 par la justice française à 30 mois de prison dont 26 avec sursis pour avoir facilité l'immigration clandestine de pseudo chanteurs, Antoinette Allany pour la drogue, le célèbre chanteur de dancehall de la Jamaïque, vybz kartel, condamné à perpétuité pour une affaire de meutre, le jeune rappeur Français MHD en prison pour une affaire de meurtre, koffi olomide condamné par la justice française à 2ans avec sursis pour atteintes sexuelles sur mineur de 15ans.

Lorsqu'on est une star, il faut s'arranger à ne pas avoir des ennuis judiciaires , sinon votre statut ne pourrait être un motif pour bénéficier d'une situation atténuante. Encore qu'il faut apprendre à être modeste, réservé, prudent , lorsque vous avez des soucis avec la justice.

A ce stade , j'attends d'avoir plus d'informations sur l'affaire Rama la slameuse.
C'est vraiment inopportun d'en rire ou de manifester sa joie . Nul n'est à l'abri des démêlés judiciaires . En plus, il est inconcevable de se réjouir des problèmes d'autrui