Société

BURKINA FASO "CENTRE NORD" une journée meurtrière dans la région du Centre Nord

Au moins 25 morts, c’est le bilan provisoire cumulé de deux attaques terroristes dans la région du Centre Nord ce dimanche 8 septembre. En effet, un véhicule de transport commun a sauté sur un engin explosif avec à son bord au moins 30 personnes. L’incident a eu lieu sur l’axe Guiendbila et Barsalogho.15 personnes ont perdu la vie et 5 autres blessés graves.

Pendant ce temps,des terroristes attaquaient des tricycles qui transportaient des vivres de Dablo à Kelbo pour les déplacés internes. Cette attaque a causé la mort de 10 personnes certaines sources évoquent 14 morts et 7 tricycles brûlés. Ce qui fait un total d’au moins 25 morts enregistrés ce dimanche dans la région du Centre Nord.

Pour le moment aucun bilan n’est encore officiel.
Source: www.libreinfo.net

AKON : Je dis cela avec beaucoup de peine dans mon cœur et des larmes aux yeux

AKON :  Je dis cela avec beaucoup de peine dans mon cœur et des larmes aux yeux de voir des frères d'Afrique du Sud tuer des Nigérians (AFRICAINS) et d'autres étrangers résidant dans ce pays.

Nous sommes tous de la famille, la couleur de la peau et la nationalité ne nous apportent pas de différence.  À l'aube du XXIe siècle, la haine a pris fin et nous devrions nous concentrer davantage sur la croissance et le développement de notre continent afin qu'il se distingue des autres continents.

Dieu nous a béni  et nous a enrichi  de tant de dons de la nature et nous ne devrions pas commettre d'actes impies pour lui dire à quel point nous pourrions être ingrats si nous pouvions être méchants avec nos semblables.

Lutte contre le mariage des enfants : Fin de la caravane "Ne m’appelez pas Madame"

Débutée le 5 juillet 2019 à Léo, dans la province de la Sissili (Centre-Ouest), la caravane « Ne m’appelez pas madame », initiée par l’Unicef, a pris fin le samedi 7 septembre 2019 à Ouagadougou. A cet effet, l’UNICEF et ses partenaires ont sillonné les artères de la capitale burkinabè. Cela a été suivi par un concert gratuit au rond-point de la patte d’oie.

Après un mois passé à parcourir le Burkina Faso (Leo, Fada, Kaya et Bobo), c’est à Ouagadougou que la caravane sur l'abandon du mariage des enfants a refermé ses portes. Les caravaniers ont parcouru les artères de la capitale burkinabè, à moto, sur des patins à roulettes ou sur leur camion podium également à l’effigie de la campagne « Ne m’appelez pas Madame ». Du stade municipal au SIAO, en passant par le rond-point de la jeunesse de Tampouy, ces jeunes ont sur leur passage distribué des gadgets à la population. Ils ont aussi par endroit marqué des pauses pour esquisser des pas de danse.

Avant Ouagadougou, la caravane a parcouru plusieurs localités du Burkina dont Leo, Fada, Kaya et Bobo. Après un mois passé sur les routes, le bilan est positif du côté de l’UNICEF. «Partout où on est passé on a essayé de sensibiliser la population sur le mariage des enfants, y a eu de l’engouement à toutes les étapes, donc nous sommes très satisfaits des résultats de cette campagne», a déclaré Roland Zongo, chargé de communication Unicef Burkina. Certes la caravane a refermé ses portes, mais l’Unicef entend poursuivre sa lutte contre le mariage des enfants.

«C’est un phénomène pour lequel nous sommes complètement contre. Les jeunes filles ne doivent pas être mariées. Le mariage de la jeune fille selon les textes actuellement c’est de 17 ans donc nous sommes en train de tout faire pour que l’âge minimum soit reculé à l’âge de 18 ans parce que avant 18 ans la fille n’est pas prête physiquement», a ajouté Roland Zongo.

L’Unicef et ses partenaires espèrent à travers ces actions, réduire considérablement le mariage des enfants d’ici à 2030.

Selon les statistiques 8,9% des femmes âgées de 20-24 ans ont été mariées avant l’âge de 15 ans et plus de la moitié (51,3%) avant l’âge de 18 ans. Les deux régions les plus touchées par le mariage d’enfants sont celles du Sahel (87,1%) et de l’Est (67,3%).

Abidjan - Obsèques DJ_Arafat - Le gouvernement sous le choc - Des arrestations prévues

Le gouvernement est sous le choc. Nous sommes déçus par le comportement des enfants. Nous allons procéder à des arrestations », a indiqué une source proche du gouvernement.

La sécurité notamment la police Ivoirienne a pris position au cimetière de Williamsville. Un affrontement entre les fans du Daïshi et les forces de l’ordre se poursuit. « La Sécurité est obligée de faire usage d’arme », indique une source sécuritaire.

Plus tôt, la tombe du boss du coupé décalé avait été vandalisée par ses fans qui ont exhumé le corps, juste après le départ des autorités.

Plus tard, le corps de DJ Arafat a été remis dans la tombe sous forte surveillance des forces de sécurité.

Sources: Radio Oméga

Arnaud Jaguar s’exprime: Avant tout je voudrais vous présenter mes excuses pour le délai de réponse

Après les obsèques chacun avait besoin de faire son deuil.
Je tiens à vous rassurer je suis là je vais bien.
Je profite pour apporter un éclairci sur ce qui se dit en ce moment sur la toile concernant les 5.000.000 destiné à la structure yorogang que j'aurais détourné:
IL N'EN N'AI RIEN, LE COMITÉ D'ORGANISATION AVAIT POUR MISSION D'ORGANISER LES OBSÈQUES DONC AUCUN DON N'A ÉTÉ FAIT POUR UNE STRUCTURE ENCORE MOINS LA YOROGANG. Mon équipe et moi avions pour mission MOBILISER la Chine c'est à dire le fan club d'arafat.
À cet effet une tournée de sensibilisation à été organisée dans les communes d'Abidjan à savoir ABOBO ADJAMÉ YOPOUGON... et YAMOUSSOUKRO il s'agissait de rencontrer les différents fans et leur présidents pour échanger avec eux et organiser les déplacements au stade le 30 Août.
La mobilisation et le monde a la marche du samedi de la chine sur le lieu de l’accident , la foule également qu’il y a eu a l’émission tempo hommage a dj arafat et au stade est la preuve que notre mission à été accomplie.

Grand show BISSA -Gourounsi au CP2 de Ouaga

Grand show BISSA -Gourounsi au CP2 de Ouaga
On se donne rendez-vous le 15 août dans le 6 mettre de maquis CP2 à Ouaga pour un show graaaave entre les BISSA et les petits Gourounsi. On va les écraser.
Merci à:
- l'Honorable Député Joël AOUE,
- Monsieur Jean Bedhel GOUBA, Directeur de l'énergie électrique conventionnelle à la SONABEL
- Monsieur Gnayere YABRE, Directeur des Établissements SAYAGO
- Monsieur Samuel YARA.
Pour avoir accepté de nous accompagner.
Merci également aux artistes kezi , awetou, Lenga Thérèse, Alice Aditoua qui seront présents.
Pour l'indication du lieu, appelez au 78 32 23 15 ou 70 11 17 12

À propos de Africa SongTV

AFRICA SONGTV nous sommes un jeune site et chaîne de diffusion sur le net dans le but de valoriser la musique et la culture africaine partout dans le monde. Nous sommes basés en Espagne. Merci de bien vouloir nous revenir. Vive la culture africaine !

AFRICA SONGTV AU COEUR DE LA CULTURE AFRICAINE

logo

Like what you see?

Hit the buttons below to follow us, you won't regret it...