Burkina: le décès des onze personnes dans les locaux de la police, "conséquence d’une négligence" ?

Burkina: le décès des onze personnes dans les locaux de la police, "conséquence d’une négligence" ?

Burkina le décès des onze personnes dans les locaux de la police conséquence dune négligenceSi les premiers résultats de l’enquête diligentée par les autorités burkinabè pour élucider les décès de onze personnes dans les locaux de l’Unité antidrogue à Ouagadougou ne sont pas encore connus, les autorités ont d’ores et déjà pris plusieurs mesures conservatoires. Une source proche du dossier évoque pour sa part "la conséquence d’une négligence et d’irresponsabilités".
Alors que la mort de onze personnes détenues dans les locaux de l’Unité antidrogue de la police nationale à Ouagadougou suscite une vague d’incompréhension, voire d’indignation, au sein de l’opinion et qu’une enquête a été ouverte dans la foulée par la procureure Maiza Sérémé pour déterminer les causes de ces décès une source proche de l’enquête a affirmé à Jeune Afrique, sous couvert de l’anonymat, que « ce drame est la conséquence d’une négligence et d’une irresponsabilité ».
Selon nos informations, le commissaire de l’Unité antidrogue, Richard Bélem, a été relevé de ses fonctions à titre conservatoire, sur décision de la Direction générale de la police nationale. Un signe que les autorités suivent le dossier de très près, tandis que les conclusions de l’enquête ne sont pas encore officiellement connues.

Ce drame rappelle les difficultés que la police rencontre dans le cas de gardes à vues de personnes droguées

Des autopsies en cours
Christophe Dabiré, le Premier ministre, suit de près la situation, de manière personnelle. « Le Premier ministre communique régulièrement depuis hier [lundi] avec Ousséni Compaoré, le ministre de la Sécurité, qui lui rend compte. Des décisions seront prises », assure l’entourage du chef du gouvernement, qui se refuse pour l’instant à donner plus de détail.
Les onze personnes décédées – principalement des burkinabè – étaient en garde à vue avec une trentaine d’autres détenus dans les locaux de l’Unité antidrogue de la police, chargée de lutter contre la consommation et le trafic de stupéfiants. Aucune information concernant les circonstances de leur mort, dans la nuit de dimanche à lundi, n’a pour l’instant filtré.
Ce drame rappelle les difficultés que la police rencontre dans le cas de gardes à vues de personnes droguées

Sources: www.jeuneafrique.com

À propos de Africa SongTV

AFRICA SONGTV nous sommes un jeune site et chaîne de diffusion sur le net dans le but de valoriser la musique et la culture africaine partout dans le monde. Nous sommes basés en Espagne. Merci de bien vouloir nous revenir. Vive la culture africaine !

AFRICA SONGTV AU COEUR DE LA CULTURE AFRICAINE

logo

izmir escort izmir escort ankara escort ankara escort altyazılı porno travesti porno rus porno

Like what you see?

Hit the buttons below to follow us, you won't regret it...