Akon: "La France profite des ressources en Afrique"

"Je pense que les relations entre la France et l’Afrique doivent être justes. Je ne pense pas que la France a été juste dans les échanges commerciaux avec l’Afrique. La France profite des ressources de Afrique sans lui en faire bénéficier en retour. Je pense qu’on peut faire davantage en matière d’échange entre la France et l’Afrique". Ce sont des propos du chanteur et producteur de RnB, Américano-sénégalais, lors d’une interview accordée jeudi à la chaîne française « Tv5 Monde ».
Il dénonce le Franc CFA
A travers cette sortie, il juge « injustes » les relations entre la France et le continent africain. Abordant la question du Franc CFA, le concepteur de la devise digitale baptisée Akoin se veut clair : « La monnaie africaine est battue en France. Cela n’a pas de sens. L’Afrique devrait avoir sa propre devise. Et pour affronter l’avenir, la cryptomonnaie, c’est le salut ».

Akoin est l’une des nouvelles crypto-monnaies du monde reposant sur une technologie innovante de blockchain. L’objectif principal de cette crypto-monnaie est de créer un écosystème qui créera des opportunités pour les jeunes entrepreneurs non seulement au Sénégal mais aussi dans le monde entier.

Source: Galsen221.com

LE MINISTRE CHARLES BLÉ GOUDÉ S'ADRESSE AUX PEUPLES BURKINABÉ.

Je veux parler à mes frères Burkinabé, je veux parler à mes sœurs Burkinabé.
Je veux leur dire que je ne suis pas le monstre qu’on leur a décrit, qu’on leur a dépeint.
Que je suis leur frère, victime aussi d’une politique internationale comme eux, et qu’on peut se parler.

Charles Blé Goudé, Président du COJEP.

THOMAS SANKARA: Nous allons quadriller le sahel

À chaque angle au 5 km2, nous créerons une oasis gérée par une unité de l'armée. Il y’a une nappe souterraine dans toute la zone que nous utiliserons pour alimenter nos productions.
Ensuite nous ramenerons le chemin de fer à Dori pour permettre à nos éleveurs d'évacuer facilement et à moindre coût leurs bétails. Nous avons affaire à des peuples nomades, ce qui rend l'éducation difficile.
Alors, nous allons recruter leurs enfants comme enseignants,pour faire des écoles mobiles. Les écoles suivront les élèves où ils iront.
Enfin nous construirons un littoral avec des pioches,des pelles et des explosifs grâce à la force de nos bras.
Ainsi nous ne serons plus dépendant de la natte du voisin".
(Thomas Sankara)

Chemin de fer Accra-Ouaga: Le chantier débutera en 2020

Le projet d’interconnexion ferroviaire entre le Ghana et le Burkina Faso est sur la bonne voie. La commission mixte d’experts a examiné et validé le rapport d’étude de préfaisabilité soumis par les conseillers en transaction TEAM Engineering (Italie) et Vision Consult Ltd (Ghana), a indiqué un communiqué du ministère ghanéen du Développement des chemins de fer.

Selon le ministre Joe Ghartey, le chantier pourra débuter au deuxième trimestre 2020. Quatre entreprises, à savoir China Railway Construction Company, African Global Development, Frontline Consortium et China Railway No. 10 Consortium, ont déjà manifesté leur intérêt pour l’exécution des travaux.

Sur la base d’une évaluation multicritère du point de vue technique, économique et environnemental, les conseillers en transaction ont proposé un tracé à trois variantes, qui couvrira plus de 1 000 km.

Du côté du Ghana, la voie ferrée partira du Port de Tema, traversera la ville de Mpakadan dans l’est du pays jusqu’à Paga, à la frontière avec le Burkina Faso. La ligne continuera ensuite vers le nord via Dakola jusqu’à Ouagadougou, en passant par Kombissiri, Manga, Beguedo, Garango, Tenkodogo, Bagré, Zabre et Pô.

Une fois le projet achevé, l’infrastructure devrait stimuler les activités économiques entre les deux pays. Le Ghana est en effet le premier importateur du Burkina Faso. Ce chemin de fer va par ailleurs contribuer au désenclavement du Burkina Faso qui pourra mieux profiter du Port de Tema.

Agence ecofin

Source: Minute.bf

Ce 24 octobre 2019, le conseil municipal de la mairie de Ouagadougou tient sa troisième session ordinaire

Trois principaux points étaient inscrits à l'ordre du jour. L'examen du procès verbal de la session extraordinaire du 26 août 2019 et le recrutement de prestataires collecteurs d'impôt.

Elle consacre également l'adoption du budget primitif 2020 des mairies de la commune. Sur la question, plus de 3 milliards FCFA seront alloués aux arrondissements pour l'exercice 2020, contre 1,5 milliards en 2019.